football predictionswww.betips.co.ukfootball betting tips
epc.26@orange.fr (+33) 04 75 71 32 76

Noël : mais où est l’Enfant ?

Le musicien de rue était debout dans l’entrée de la station « L’Enfant Plaza » du métro de Washington DC. En ce matin froid de janvier 2007, il faisait résonner sur son violon la chaconne de la 2ème partita de Bach, puis l’Ave Maria de Schubert, du Manuel Ponce, du Massenet et de nouveau Bach. A cette heure de pointe, des centaines de personnes traversaient ce couloir. Un homme ralentit son pas, écouta quelques secondes puis repartit, visiblement pressé. Plus tard, une femme lui jeta une pièce de 1 dollar, tout en continuant son chemin. Puis, un autre homme s’arrêta pour repartir aussitôt, après avoir consulté sa montre !

Ce fut un petit garçon qui lui témoigna le plus d’attention. Mais sa mère, pressée, le tira pour qu’il la suive plus rapidement. Toutefois, en marchant, il garda sa tête tournée vers le musicien. Cette scène se répéta plusieurs fois avec d’autres enfants. Durant les trois quarts d’heure de jeu du musicien, seules sept personnes s’arrêtèrent vraiment pour l’écouter un moment. Une vingtaine environ lui donnèrent de l’argent tout en en continuant leur marche. Il récolta 32 dollars ! Quand il eut fini de jouer, personne ne le remarqua ni l’applaudit, sauf une personne.

Mais qui était ce « simple » violoniste ? Personne ne savait que c’était Joshua Bell, un des meilleurs violonistes. Il avait joué dans ce hall de métro les partitions les plus difficiles jamais écrites avec un Stradivarius de 1713 valant 3,5 millions de dollars. Deux jours avant de jouer dans la station, sa prestation au théâtre de Boston avait affiché « complet » avec des prix avoisinant jusqu’à 100 dollars la place !

Cette anecdote nous rappelle que le Seigneur Jésus a quitté la gloire du ciel pour descendre sur la terre pour interpeller, sauver et réconcilier les hommes avec son Père. Et pourtant, peu l’ont reconnu et beaucoup l’ont ignoré, voire méprisé.

Qu’en cette période de Noël, nous ne passions pas à côté de cet Enfant divin qui a tant à nous apporter. Que l’atmosphère festive et joyeuse de Noël ne nous fasse pas oublier celui qui est le don véritable, le Prince de paix, le Sauveur du monde.