football predictionswww.betips.co.ukfootball betting tips
epc.26@orange.fr (+33) 04 75 71 32 76

Emploi du temps type

Tranches horaires de l'emploi du temps 2015-2016

La semaine commence le lundi à 13h20 et se termine le vendredi à 16h15. Voici les horaires quotidiens :
Lundi : 13h20-17h45
Mardi et jeudi : 07h50-17h30
Mercredi et vendredi : 07h50-16h15

L'année scolaire est structurée en 3 trimestres. À la fin de chacun, le conseil de classe effectue le bilan de chaque élève.

Lors de l'exposé biblique du matin, des professeurs ou des intervenants extérieurs partagent courtement quelques pensées inspirées d'un texte de la Bible, proposant une application concrète dans la vie quotidienne et au contexte de l'école. Cela contribue à créer un état d'esprit où chacun a sa place, est aimé et respecté tel qu'il est, se dévoue pour les autres, et peut apprendre dans de bonnes conditions.

Tous les élèves ont deux heures de chorale par semaine. Outre le plaisir de chanter, participer à une chorale permet de créer une unité au sein de l'école et développe le goût artistique. C'est aussi l'occasion pour les élèves d'apprendre à se produire en public lors de spectacles.

D'autres activités ponctuent les semaines comme l'art plastique ou le théâtre.

Entendre ce mot me fait frissonner,
Et je n'ai de hâte que de me replonger
Dans mes leçons d'histoire et d'SVT,
Car dans deux semaines, c'est le Brevet.

Maintenant que ce jour est arrivé,
Bien que maintes fois préparé,
Je me tiens droite et sérieuse devant mon cahier
Attendant que le sujet veuille bien m'inspirer.

Enfin mon stylo s'est peu à peu déplacé
Pour graver quelques lignes d'une écriture serrée
Et j'ai rendu mon devoir, toujours angoissée,
Car c'est épreuve, ce contrôle, c'est le BREVET.

Poème d'une élève de 3ème

Une demi-journée par semaine est réservée aux devoirs sur table, de la quatrième à la terminale. Ainsi les élèves apprennent à gérer leur temps, à répartir leur travail sur les heures imparties, et arrivent plus sereins et préparés aux examens.

Deux séries d'examens blancs écrits et oraux sont organisées au cours de l'année, pour permettre à l'élève de se placer en situation et d'évaluer leur niveau face aux attentes des jurys.

Le français en 1ère et la philosophie en terminale sont deux matières qui permettent de mettre à l’épreuve l’esprit d’analyse et la capacité de réflexion de l’élève. Elles sont toutes deux sanctionnées par une épreuve écrite au baccalauréat. À cela s’ajoute l’épreuve orale en français qui permet de développer des qualités de prise de parole et d’élocution ainsi que la capacité à structurer son discours. L’étude de la poésie est l’occasion pour les élèves de s’essayer aux rimes ! Chaque année, ils doivent composer un slam ou autrement dit une poésie multimédia ! Ils choisissent leur sujet, composent leurs vers et leurs rimes en insistant particulièrement sur les rimes internes (répétition d’un son dans un vers) puis ils enregistrent leur poème sur un fond musical. Ensuite, ils ont aussi la possibilité d’y ajouter des photos ou des dessins et de réaliser ainsi un montage multimédia. Les résultats ont été encourageants et même surprenants !

C’est l’Eternel qui donne la sagesse, c’est de sa bouche que sortent la connaissance et l’intelligence… Tu comprendras alors ce que sont la justice, l’équité, la droiture, toutes les routes qui mènent au bien… La réflexion veillera sur toi, l’intelligence te protègera.
Proverbes 2v6, 9 et 11

La philosophie est un terme épouvantail qui désigne la recherche d’une pensée critique face à l’existence et au monde qui nous entoure. Etymologiquement, le mot signifie « amour de la sagesse ». Il s’agit donc bel et bien de trouver la sagesse et le bonheur grâce à l’étude des différentes composantes de notre monde et de notre société, d’approfondir l’essence des choses afin de trouver un sens à notre vie. Mais tout cela est un peu abstrait et le défi est donc de faire réfléchir les élèves sur ces concepts de la liberté, de l’art, de la morale, de la culture, etc… en construisant des ponts avec le monde réel. Cependant, il est essentiel que chaque élève puisse apprendre à construire un raisonnement théorique, avec une argumentation solide et structurée.

Luc Ferry définit la philosophie comme « une doctrine du salut sans Dieu, concurrente des grandes religions, et même seule concurrente de ces dernières. » Il ajoute que « la philo veut nous emmener vers un salut que nous acquerrons par nous-mêmes, et pas par Dieu, un salut par la raison plutôt que par la foi. »

Ces déclarations de l’ancien ministre de l’Education nationale sont remarquables d’honnêteté. C’est pourquoi nous nous attachons, à l’Ecole Protestante du Cèdre, à ce que les élèves puissent aussi construire leur réflexion à partir de la Parole de Dieu, qui seule apporte une réponse satisfaisante aux questions existentielles de l’homme, sans ignorer pour autant les autres philosophies et visions du monde. Justement, nous les étudions également en expliquant leurs raisonnements et leurs théories mais en montrant également leurs limites. Cependant, si la foi joue un grand rôle pour nous, chrétiens, la raison n’est pas mise aux oubliettes pour autant ! Nous devons aussi être capables de rendre compte de notre foi de façon cohérente et intelligible.

Voici donc quel est l’intérêt de la philosophie dans une école chrétienne : donner les outils à l’élève pour qu’il puisse élaborer une réflexion personnelle quant au sens de la vie en lui présentant les différentes visions du monde que l’on rencontre aujourd’hui.

Pourquoi l'Histoire-Géographie est une matière importante ?
L'histoire géographie est une matière non seulement importante, mais surtout passionnante !

Importante car elle fait partie des épreuves du baccalauréat. Cette échéance de fin d'année de terminale reste un examen difficile à la vue de l'immense programme étudié tout au long de l'année. Les élèves doivent faire preuve d'intelligence, de réflexion pour traiter les sujets qui leur sont proposés.

Passionnante car elle fait découvrir des horizons à la fois lointains quand on étudie l'Antiquité par exemple, mais aussi contemporains avec les différents événements de ces dix dernières années.

La géographie quand à elle, rend compte des réalités de notre territoire, ou de celles du continent européen. Comment ces espaces s'organisent-ils ? Participent-ils à la mondialisation ? Ou encore mettre en évidence les différentes inégalités entre les pays riches et les pays en développement ou émergents... sans oublier l'inévitable question du développement durable... Nous visitons aussi d'autres espaces comme la Chine, le Brésil, les Etats-Unis, le Japon, l'Afrique dans son ensemble, bref nous voyageons sans cesse à travers le monde !

Comment rendre cette matière passionnante ?
Ce n'est pas difficile, il suffit d'être soi-même passionnant ! Emmener les élèves à travers le temps et l'espace. Les faire voyager, questionner, réfléchir, leur raconter des tas d'anecdotes, d'histoires vécues, faire sans cesse le lien avec l'actualité. Bref amener les enfants à prendre du plaisir en classe. C'est un exercice à la fois prenant mais aussi épuisant...

Enseigne-t-on différemment l'Histoire-Géographie à EPC ?
C'est important d'avoir un regard chrétien sur l'histoire. Encourager la réflexion des enfants, sur ce qui s'est passé, ce qui se passe, et ce qui peut se passer en rapport avec la Bible.

Des voyages scolaires sont-ils organisés pour permettre aux élèves de mieux comprendre leurs cours ?
Oui, il arrive que des voyages scolaires soient organisés. L'an dernier nous sommes allés avec la classe de première S en Alsace et avec la classe de terminale au musée de la Résistance à Vassieux. C'est toujours intéressant de faire des liens entre ce que nous étudions en classe et la réalité du terrain. Rencontrer des guides passionnés, des personnes ayant vécus des événements forts, comme l'occupation de 40 à 45, est toujours extrêmement enrichissant.

Anecdotes ?...
Oui il y a quelques perles croustillantes vécues en classe avec les élèves. Une fois par exemple, j'ai eu vraiment du mal à convaincre une élève de lycée que le cuir provenait en partie des vaches... Dans certaines copies il y a quelques surprises du genre les Etats-Unis d'Europe sont en Amérique... ou encore que le Cameroun se situe dans les Balkans... Sans parler de Churchill président communiste des Etats-Unis (il a du faire un bon dans sa tombe...), bref il y a encore pas mal de travail... mais qu'est-ce c'est génial d'être professeur d'Histoire-Géographie !

Yannick Fabre, professeur d'Histoire-Géographie au lycée

Au collège, la première langue vivante obligatoire est l’anglais. L’allemand et l’espagnol sont les deux secondes langues vivantes possibles.
drapeau_anglais_rond Anglais
Drapeau allemand rond Allemand
drapeau_Espagne_rond Espagnol

J'essaie de transmettre mon amour de la langue et de la culture allemande à mes élèves en faisant tomber les a priori et autres idées reçues...

Depuis mon plus jeune âge, j'ai été mise en contact avec l'Allemagne et la langue allemande. Avec mon frère, nous partions en vacances en Allemagne chez des amis et ainsi nous avons commencé notre apprentissage de la langue. En arrivant au collège, j'ai eu la chance d'avoir une professeur d'allemand passionnée et exigeante. Grâce à elle, j'ai aimé cette langue et acquis de bonnes bases. Par la suite mon cursus universitaire m'a permis de partir étudier à Heidelberg, j'ai ensuite travaillé dans une grande entreprise allemande à Stuttgart avant de revenir en France enseigner l'allemand à EPC.

Aujourd'hui, j'essaie de transmettre mon amour de la langue et de la culture allemande à mes élèves en faisant tomber les a priori et autres idées reçues... En leur montrant aussi, qu'à l'heure européenne l'acquisition de la langue germanique est un must (ein Muss comme on dit auf Deutsch) et que cela leur ouvrira des portes plus tard au niveau professionnel.

Nous commençons l'étude de l'allemand en 4ème par beaucoup de travail à l'oral, l'acquisition de vocabulaire et tournure idiomatique à l'écrit et aussi, de la grammaire. Les élèves ont un manuel vraiment très bien fait et adapté à leur niveau. A la fin du collège, les élèves, pour la plupart, sont capables de comprendre des informations et de s'exprimer dans un langage courant assez simple.

Le travail avec la classe de Terminale est un peu différent car l'échéance du bac est là pour sanctionner le travail des élèves et le mien à la fin de l'année. Mon objectif est de permettre aux élèves de quitter le lycée en étant capable de comprendre le maximum et de se faire comprendre en allemand, et bien sûr d'être prêts pour les épreuves orales et écrites du bac. Chaque année le défi est relancé, mais jusqu'à présent les élèves ont toujours fini l'année scolaire en beauté ! Je les en remercie et je remercie notre Dieu !

Caroline Brosille - Professeur d'Allemand au lycée

En revenant de mon premier séjour en Afrique du Sud, à tout juste 21 ans, j'avais à cœur de sérieusement apprendre l'Anglais et rattraper les années perdu du Lycée, sans savoir exactement pourquoi. Tout en travaillant, j'ai donc suivi des cours payants. Enfin, je suis partie à mes frais pour 6 mois en Angleterre pour perfectionner cette langue qui allait m'ouvrir tellement de portes.

Des années plus tard, les responsables d' une école chrétienne m'ont demandé d'initier des jeunes enfants à une langue étrangère. C'est là où - en relevant le défi - j'ai fait mes "premiers pas" dans l'enseignement. J'ai démarré avec l'Allemand en primaire et plus tard avec l'Anglais au collège. Si aujourd'hui j'enseigne l'Anglais au niveau collège à EPC, c'est que j'ai suivi l'appel de Dieu. Pour moi, chaque jour est un nouveau challenge et sans la grâce de Dieu cela ne sera pas possible.
Je souhaite transmettre tout d'abord ma passion pour cette belle langue et aussi pour la diversité de ce vaste monde anglophone. L'objectif pour mes élèves est qu'ils apprennent rapidement à parler, à "se débrouiller", à perdre la peur de communiquer dans une autre langue que la leur. Mais aussi à découvrir un autre pays, une autre mentalité, une autre culture, une autre façon de vivre.
Régula Rasteiro - Professeur d'Anglais au collège

"Education is what remains after one has forgotten what one has learned in school."

Albert Einstein

Collégiens et lycéens sont confrontés à différentes cultures grâce aux quelques élèves Allemands, Néerlandais, Suisse, Espagnol, ou d'autres pays qui rejoignent leurs bancs pour quelques mois ou pour l'année entière.

Des professeurs étrangers apportent aussi une aide précieuse : quoi de mieux qu'un professeur espagnol pour un cours d'Espagnol ?!

Je m'appelle Christine, j'ai 15 ans. J'habite en Allemagne du Nord, près de Rostock. Je suis là pour 10 semaines pour apprendre le français. Au début je ne comprenais presque rien, mais maintenant je comprends beaucoup plus. Ma famille et moi avons décidé que je vienne à Montmiral. Pour moi, c'est intéressant et bien , parce que normalement je suis dans une école publique. Ici les valeurs chrétiennes sont normales et importantes. Tout le monde est gentil, c'est vraiment bien. J'aime bien être ici et je voudrais revenir.

Christine, élève Allemande en visite à l'école pour 10 semaines

Ca y est. Voilà déjà la quatrième année que notre fils passe en France et nous pouvons dire qu’en dehors de sa taille vraiment hollandaise, Jordi est en train de devenir un Français typique, pas toujours aussi structuré mais en tout cas jamais stressé. Et comme chez les vrais Français, en fin de compte, tout finit par s’arranger sans qu’il y ait besoin de cette précipitation germano-hollandaise. Son français, qu’avec nos quelques rudiments appris à l’époque nous arrivions plus ou moins à comprendre au début, s’est transformé en une langue aujourd’hui incompréhensible mais qui bizarrement est très proche des sonorités françaises. Peut-être qu’il nous faudrait nous remettre à notre grammaire et à notre conjugaison… Ceci sans parler de son Allemand et de son Anglais qui laissent aujourd’hui transparaître un certain petit accent français !! Et puis il y a cette habitude de la promenade vers le frigo, juste avant le repas (heure hollandaise : 6h) pour prendre son « goûter » (on ne sait pas trop ce que cela veut dire). Toujours est-il qu’en tant qu’Hollandais avec un cœur hollandais, Jordi se sent visiblement de plus en plus français et ses comportements une fois de retour au pays le prouvent. Mais nous sommes surtout reconnaissants de pouvoir observer après quatre années à Montmiral de plus en plus de germes de ce qui a été semé.

Parents de Jordi, élève Hollandais en 1ère ES

Une épreuve anticipée du baccalauréat consiste à présenter un travail de recherche scolaire par groupe de 2 à 4 élèves réparti sur une année en 1ère et à rédiger un dossier. Le sujet de ce Travail Personnel Encadré (TPE) est laissé au choix du groupe d'élèves. Toutes les chances sont mises aux côtés des élèves afin de leur permettre de réunir les informations dont ils ont besoin. Ils ont bien sûr accès au centre de documentation, et ils peuvent également utiliser Internet pour approfondir leurs recherches pendant les heures d'ouverture. Les professeurs, les élèves, ou le personnel de l'école sont toujours bien disposés pour aider un groupe d'élèves dans leurs recherches en répondant à des sondages, en participant à des expériences, ou en ouvrant leurs réseaux personnel ou professionnel !

Dans le cadre des Travaux Personnels Encadrés, nous avons choisi le sujet des nanotechnologies. Ce sujet s’inscrivait dans le thème général « Avancées scientifiques et réalisations techniques ». Notre sujet était Les nanomatériaux. Les deux matières choisies étaient biologie et physique. La problématique à laquelle nous avons décidé de répondre était :

Les nanomatériaux : danger ou espoir pour la santé et l'environnement ?

La première étape du TPE fut la recherche d'information afin de répondre globalement aux questions : qu’est-ce que les nanomatériaux, qui est chargé de la recherche sur les nanomatériaux, où et comment agisse les nanomatériaux, depuis quand sont-ils étudié et surtout sont-ils dangereux ou non. Cette recherche d’information nous a permis de définir notre problématique.

L’élaboration de l’écrit a alors commencé. Ce fût un travail long et ardu. Cette élaboration était toujours divisée de la même manière : Nathan était responsable du rassemblement des parties et bien sûr de la construction de sa partie sur les définitions; Clément était responsable de sa partie sur les risques mais aussi du diaporama par la suite ; enfin, Rémi était coordinateur, il devait faire un bilan du travail effectué au début des cours, puis la distribution des tâches pour l’heure et enfin la répartition du travail pour la semaine suivante. Evidemment, il travaillait également sur sa partie des avancées technologiques.

Nous avons pu apprendre la notion de construction des nanomatériaux et les capacités étonnantes qui leurs appartiennent. Nous avons également compris les techniques et les ouvertures de recherches axées sur les nanotechnologies. Pour nous, ce fut une expérience nouvelle et enrichissante. J’ai pu mettre en pratique le travail en groupe, l’écoute des autres.

Dans le savoir-faire, j’ai appris à faire un diaporama, à élaborer un planning (et à le respecter), à utiliser des logiciels de classement de données, des logiciels de traitement de textes, ou encore la notation et la classification des informations.

Puis, lorsque l’écrit fut fini, nous nous sommes lancés dans l’élaboration du diaporama et de notre oral. Après maints efforts pour la prononciation, de retouche sur les images et sur le texte, après avoir subi les attaques de nos professeurs pour nous préparer aux questions et aux réponses que l'on devait donner, nous sommes parti à Triboulet, plus ou moins confiant (…), pour passer notre TPE.

L'entretien s'est très bien déroulé et les examinateurs étaient très sympathiques et maintenant, on attend…

NDLR : Les élèves ont obtenu un 18/20 bien mérité

Les voyages scolaires ne sont pas systématiques, mais régulièrement les classes partent à la découverte de la nature ou sur les traces qu'à laissé l'histoire afin de mieux comprendre les cours qui leurs sont enseignés sur les bancs de l'école. Ce sont généralement les élèves qui doivent prendre en main une partie de leur voyage, de l'émission de l'idée à la récolte de fonds pour la réaliser. Ainsi des ventes de nougats, de petits accessoires, et d'autres petites actions sont souvent mises en place ce qui permet également aux élèves d'améliorer leurs compétence de gestionnaires. Ces moments sont toujours bien appréciés, autant des élèves que des professeurs !

Les frais pour une scolarité en demi-pension au collège ou au lycée, auxquels viennent s'ajouter les frais d'inscriptions et de l'uniforme, sont les suivants :

  • Scolarité : 190€/mois
  • Restauration de midi : 55€/mois
  • L'établissement est habilité à recevoir les élèves boursiers de collège et lycée. Contactez-nous pour plus d''informations