football predictionswww.betips.co.ukfootball betting tips
epc.26@orange.fr (+33) 04 75 71 32 76

L’enfant (Jésus) grandissait « en sagesse, en stature et en grâce devant Dieu et devant les hommes » (La Bible). Le développement des enfants à tous les niveaux est notre préoccupation. Acquérir une « bonne éducation » et les savoirs nécessaires sont indispensables pour réussir sa vie.

Les élèves sont répartis en trois classes : CP, CE1 / CE2, CM1 / CM2. Les apprentissages alternent avec du travail collectif, ou individuel. Pendant que l'enseignant enseigne les élèves d’un niveau, les autres travaillent en autonomie. La plupart des enfants apprécie cette possibilité, ils se sentent d’avantage « responsables » de leurs apprentissages.

Certaines activités (sport, chorale, sorties…) se font tous ensemble, d’où la nécessité d’apprendre à vivre avec l’autre et de l’accepter tel qu’il est avec ses forces et ses faiblesses.

IMG_6379

Pour favoriser la réussite scolaire des enfants, nous mettons en place un travail adapté à chaque enfant, en tenant compte de son niveau, de ses possibilités, et en l’encourageant à progresser. Nous puisons tout ce dont nous avons besoin dans différents supports : matériel traditionnel, échanges avec d’autres professionnels, formations diverses…

Chaque journée commence à 8 heures 30 avec un moment de partage avec les enfants autour de la Bible ou à travers une histoire. Ce moment est ouvert à toutes les personnes qui côtoient l’enfant : parents, grands-parents, et enseignants…

Tout au long de la journée les différentes matières : français, mathématiques, anglais, éveil (histoire, géographie, sciences…) se succèdent. Les plaisirs varient avec le sport, la chorale, l’initiation à l’informatique, les arts plastiques : dessin et bricolage, la cuisine, et les sorties… programmés plutôt l’après-midi (13 heures 30 – 16 heures).

L’an dernier, les enfants ont participé à un cross, visité la caserne des pompiers, et une chèvrerie.

Les élèves sont encouragés à travailler avec assiduité pendant le temps de classe, ce qui réduit le travail à la maison.

IMG_6581

Voici déjà presque une année que je vis dans cette belle région de la Drôme. Au mois de septembre 2012, j’ai rejoint l’équipe enseignante de l’École protestante du Cèdre, pour l’ouverture de l’école primaire. Nous avons accueilli une douzaine d’enfants. Leçons de maths, de français… mais aussi d’autres activités : bricolage, dessin, pâtisserie… nos journées ont été bien remplies. Les enfants ont découvert cette école où chacun, qu’il soit grand ou petit, marche vers le même but.

L’école est aussi un lieu d’apprentissage de la « vie » avec ses règles et ses valeurs morales : respect de soi et de l’autre. Politesse, reconnaissance, discipline, travail, « être responsable », honnêteté, courage, effort, serviabilité, accueil de l’autre… sont encouragés chez l’enfant et récompensés par des « bons points », et des prix à la fin de l’année scolaire !

Un nouvel élève arrive à l’école. Son camarade lui décrit le professeur de sport : « Elle est sévère, mais pas méchante… »

DSCN1741 - Copie

Aujourd’hui, leçon de mathématiques… : réaliser des pesées aves la balance Roberval. C’est facile, surtout lorsqu’il s’agit de peser des sucettes et de « jouer » à la marchande.

Et les plus grands ? « Super ! À deux, nous allons faire un quatre-quarts, puis nous avons réalisé une affiche pour la salle de classe ».

« Au mois de décembre, nous avons fait de la pâtisserie alsacienne. C’est la première fois que j’ai fait des gâteaux en primaire. On a fait des « meneles » : petits bonhommes en pâte levée avec des beaux sourires en pépites de chocolat. Nous avons fait presque cent bonhommes. Puis on les a distribués à tous les élèves et aux professeurs de l’école. Ils les sont appréciés ! » (Élève de CM2)

Dans la mesure du possible, nous favorisons des apprentissages ludiques.

Pour le rallye lecture il faut lire des livres. On a deux semaines pour lire un livre. Si on l’a fini au bout des deux semaines on reçoit un point vert, et si on le termine après, on reçoit un point orange. Celui qui a le plus de points reçoit un prix.

Théo, CM1

Relie les numéros, et tu obtiens un arbre avec des pommes bien mûres et bien juteuses.

Constance, CP

Relie les points

Dessin au fusain

Je vais vous parler d’un dessin en arts plastiques. Il s’appelle le dessin au fusain. Le fusain est une feuille sombre et luisante d’un arbrisseau qui est utilisée comme un crayon noir. On a commencé en dessinant des collines et un chemin. Tout ce qui est loin est plus clair et tout ce qui près est foncé. Puis, on a dessiné un arbre, et avec une gomme, on a fait de la pluie. Le travail terminé, on fixe le dessin.

Nicolas, CM1

On aura toujours besoin des maths dans toute notre vie : pour préparer un gâteau (le quatre-quarts), en sport pour mesurer mes exploits au cross, pour mesurer les températures, pour compter mon argent, et même en français pour compter les carreaux des feuilles de papier !

Johan, CE 2

Qu’est-ce qu’un tableau ? Une œuvre d’art ? En avez-vous déjà vu ? Comment est-ce ? Savez-vous qui l’a fait ? Etes-vous déjà allés dans un musée ? Qu’avez-vous vu ? Avez-vous déjà vu des très belles images, des sculptures, des monuments, … ?

Que de questions…

Il faut savoir que depuis des siècles, l’homme essaie de représenter ce qui l’entoure Il le fait à sa manière et tel qu’il voit les choses. Cela peut se faire par la peinture, la sculpture, la musique…

Une personne qui crée est un artiste. Il fait des choses que tout le monde n’est pas capable de faire, il a reçu un don. Si on regarde dans les églises on voit des statues, des vitraux, des frises… Tout cela est réalisé par des artistes. Certains artistes représentent les choses qui nous entourent telles qu’on ne les voit pas… pourtant cela représente tout de même quelque chose. Souvent ils cherchent à faire passer un message. On dit que c’est de l’art abstrait.

Et c’est ce que nous avons fait il y a quelques jours… Nous nous sommes inspirés de deux artistes : Jackson Pollock et Niki de Saint Phalle (technique des tirs sur les tableaux).

Nous avons essayé de représenter quelque chose de coloré comme l’arc en ciel… ou plutôt comme un feu d’artifice. Nous avons mis de la peinture dans des ballons, que nous avons gonflés, puis percés à l’aide de fléchettes… au-dessus de nos toiles.

Résultat art'ifice

Maîtresse Marie montre à nouveau les photos des tableaux étudiés en arts plastiques. Que reste-t-il de ce qu’ils ont appris ?

Devant un certain tableau très connu…
Maële s’écrit : la Joconde !
Maîtresse Marie : Très bien, et qui l’a peint ?
Maële : Léonard de Vinci !

Maîtresse Marie : Bravo ! Et ceux-ci, savez-vous qui les a peints ?
Sven : Mozart !
Maîtresse Sara : Oh non !
Maîtresse Marie : Qui est Mozart ?
Sven : … un chevalier !
Les maîtresses : Noooonnnn !
Mady : …de la Mozza (…rella !)
Maîtresse Sara : Non, c’est un grand musicien.
Maîtresse Marie : Comment s’appelle le peintre de ces tableaux ?
Mady (contente de se rappeler enfin du nom !) : Monnet !

Maîtresse Marie : Oui, très bien et celui-ci, qui l’a peint ?
Eva : C’est Vincent
… Van Gogh ! (rajoutent les maitresses).
Maîtresse Sara : Van gogh est un peintre qui vivait dans le
pays de Jordi…
Sven : le groënland !
Eclat de rire général !
Maîtresse Sara : Non, c’est la Hollande.

Maîtresse Marie : Connaissez-vous d’autres œuvres d’art ?
Les enfants :
- Oui, l’art moderne !
- Un violon !
- La statue de la liberté !
- La cathédrale Notre Dame de Paris !
- La sculpture !

Maîtresse Marie : Bravo ! Apprendre tout cela vous a-t-il plu ?
Les enfants : Oui !
Maîtresse Marie : Que préférez-vous ? L’art classique ou l’art moderne ?
Maële : Le classique, on reconnait ce qui est dessiné.
Mélanie : Classique ! J’aime beaucoup la Joconde et les (tableaux de) Monnet car on arrive bien à reconnaitre ce qui est dessiné, alors que les autres, on comprend rien !
Julian : L’art moderne, c’est pas joli, j’aime vraiment pas beaucoup !
Mélanie : J’aime pas regarder l’art moderne, mais j’aime bien le faire parce qu’on s’est bien amusés.

Maîtresse Marie à la classe : Quand vous regardez les trois tableaux que vous avec faits… vous aimez ?
Sven, Maële, Mady, Mélanie, Eva : Oui !
Julian : J’aime pas du tout !!!
Maîtresse Marie : Cela vous a plu de les faire ?
Julian : Oui !!!
Maîtresse Marie : Quel moment avez-vous le plus aimé ?
Julian : Quand la maîtresse nous a débarbouillés !
Maële, Sven, Mady : Quand on a éclaté les ballons, que ça a giclé et qu’on a joué aux indiens.
Mélanie : Quand on a « pété » les ballons. Mady a mal lancé la fléchette dessus, mais ça a bien réussi et bien éclaté sur le tableau.
Eva : J’ai bien aimé quand maîtresse Sara nous a débarbouillés et quand les ballons ont giclé.

Merci les enfants et Merci à Maîtresse Marie pour ces belles séances d’arts plastiques !

Vous avez peut-être déjà entendu des histoires relatant des gestes héroïques d’enfants envers un adulte afin de lui sauver la vie… Et oui, cela peut surprendre et pourtant, la Formation aux Premiers Secours (FPS) est obligatoire dans les établissements scolaires (code de l’éducation : articles L312-16 et L312-13-1). Mais vous me direz… Quel rapport avec l’école ?

Dans le cadre du cours d’instruction civique et morale, nous avons abordé la notion de sécurité (sécurité routière, mais aussi au quotidien avec tous les dangers que l’on peut rencontrer dans une maison, …). Cette FPS a une incidence positive sur le comportement des élèves, tant en matière de gestion du risque, que sur le développement de leur sens civique et sur la valorisation de leur propre image.

Pour les CP, cette formation a débuté avec l’intervention de Melle Deheegher le jeudi 13 Juin 2013. Durant toute une après-midi, elle a fait découvrir aux enfants comment reconnaître les situations dangereuses, savoir alerter et téléphoner aux pompiers ou au SAMU, mais aussi porter secours avec quelques gestes simples qui peuvent sauver (point de compression, mise en PLS : Position Latérale de Sécurité).

Inutile de vous dire combien nos petits élèves ont été heureux ! Certains ont fait les blessés, d’autres les « sauveteurs »… Mais c’était juste pour « du semblant » comme disent les petits ! De plus, on a utilisé du faux sang pour simuler les blessures ! Cela paraissait tellement réel, que certains enfants attendaient vraiment l’arrivée du SAMU ou des pompiers.
Alors, quoi de mieux après tant d’émotions que de terminer notre Formation avec une visite de la caserne des pompiers à Romans sur Isère le 19 Juin !

Merci au capitaine, pour la visite inoubliable qu’il nous a permis de vivre !

Enseignante au CP